Comment faire germer les graines de bambou ?

Photo de graine de bambou
Graine de bambou

Faire germer des graines de Bambou n’est pas toujours chose aisée, surtout quand vous avez affaire à une variété un peu capricieuse. Nous allons donc vous montrer les étapes à respecter pour faire germer des graines de bambou. Sachez qu’il est tout à fait normal que certaines graines ne prennent pas ! 

Étape 1 : Faire tremper les graines

Étape assez simple, mais très importante. Faites tremper vos graines de bambou dans un bol d’eau. Selon la variété, vous devrez les laisser tremper entre 16 et 48 h selon certaines graines. Très souvent, plus la graine est petite, plus le temps de trempage est court. Voici quelques exemples de variété avec leurs caractéristiques: 

  • Bambou Bambusa Longinternode : 36/48 heures avant de sortir, avec un taux de germination de 60% – Température de germination : 20/30°
  • Bambou Dendrocalamus Asper : 7 à 10 jours avec un taux de germination très souvent supérieur à 60% – Température de germination : 20/30°
  • Bambou Géant Moso : 7 à 10 jours avec un taux de germination compris entre 50 et 60 % – Température de germination : 18/25°
  • Bambou Noir Phyllostachys Nigra : 5 à 10 jours avec un taux de germination de 20 % – Température de germination : 20/30°

Voyez-bien que certaines graines demandent jusqu’à 5 jours de trempage avant de pouvoir commencer la germination.

Étape 2 : Enlever les glumelles

Les glumelles sont une enveloppe protectrice se trouvant autour de la graine. Après avoir fait tremper votre graine, vous allez pouvoir les enlever à l’aide de vos doigts et d’une petite pince à épiler. Cette étape est également importante, car elle permet une germination plus rapide de votre graine de bambou.

Faites attention et allez-y prudemment, n’abimez pas la graine ! 

Étape 3 : Préparez votre boîte pour la germination

Pour cette étape, il vous faudra une assez grande boîte en plastique, que vous tapisserez de plusieurs couches de sopalin bien trempé. Il ne faut qu’il y ait un bain d’eau, seulement que votre sopalin en soit bien gorgé. S’il y a trop d’eau, videz-la dans l’évier.

Personnellement, je mets 5 couches de sopalin bien trempé.

Photo d'une boîte en plastique pouvant servir à la germination des graines de bambou
Ce style de boite est parfait pour nos graines de bambou !

Étape 4 : Placez vos graine sur le sopalin 

Placez vos graines en laissant au moins 4 cm entre chacune d’entre elles. Si jamais il y a un développement de moisissure, vous aurez le temps de protéger les graines d’à côté. N’hésitez pas à effectuer une petite pression sur la graine pour être sûr qu’il y ait un bon contact entre la celle-ci et le sopalin.

Photo de graines de bambou posées sur du sopalin très humide
Graines posées sur le sopalin trempé

Étape 5 : Couvercle ou papier cellophane ?  

Les deux sont possibles, si vous avez le couvercle de la boîte et que vous êtes prêt à le sacrifier en y faisant des trous, pas de problème. Autrement, vous utiliserez du cellophane que vous percerez pour éviter que l’humidité n’apporte de la moisissure. 

Personnellement, j’ai quelques boîte que j’ai acheté spécialement pour ça, je perce donc le couvercle avec une petite perceuse/visseuse

Vous devrez mettre votre boîte dans un endroit à bonne température, selon les variétés que vous aurez choisies.

Étape 6 : Entretien et humidification de votre boîte

Il est possible que durant les 10 jours qui suivent, votre sopalin sèche. Vous devrez alors l’arroser à nouveau pour le garder trempé. Pour ce faire, prenez un petit vaporisateur. Vérifier aussi que vos graines ne moisissent pas, si vous en voyez, jetez-les.

Certaines personnes les nettoient et les remettent en boîte. Personnellement, je préfère les jeter, comme ça aucun risque de transmission de la maladie.

Étape 7 : Vos graines germent ! 

Il est temps de les mettre dans une pièce bien lumineuse pour permettre à vos pousses de continuer à grandir. 

Petite conclusion !

La suite de l’aventure sera le repiquage dans du terreau quand vos pousses feront à peu près 1 à 2 cm. 

La suite, c’est par ici ! 

Retour haut de page